Vos inventaires : une source de revenus ou de dépenses ?

Avoir le bon pneu en tout temps : voilà un défi de tous les instants. Un défi qui est de plus en plus difficile de relever, en particulier avec l’explosion du nombre de dimensions depuis une dizaine d’années. Dans un monde où la consommation devient plus rapide et instantanée, il est primordial d’avoir en main bon nombre de pneus pour satisfaire les clients de la nouvelle génération, plus particulièrement.


Cependant tout ceci à un coût, et ce coût sera toujours de plus en plus élevé. Deux facteurs en sont principalement responsables. Tout d’abord nous remplaçons des pneus 14 et 15 pouces pour des pneus de 18 pouces et plus, donc ces pneus sont plus volumineux à entreposer et plus dispendieux à financer. Deuxièmement, les normes d’entreposage imposées par les municipalités étant de plus en plus sévères font pression sur le prix de nos bâtiments et nos comptes de taxes. Vous trouverez en fin de texte une méthode de calcul qui vous illustrera de façon simple combien il en coûte pour soutenir vos inventaires.


D’autres aspects difficilement quantifiables financièrement viennent aussi impacter votre marge bénéficiaire et bien peu de logiciels de gestion d’inventaire peuvent nous prémunir contre ceux-ci. Premièrement, les fabricants développent de nouveaux pneus plus rapidement qu’avant, ce qui a comme conséquence de laisser sur nos tablettes de nombreux produits désuets chaque année. Ainsi, il faut vendre au rabais ces pneus qui ne sont plus à la mode du jour. En second lieu, la tendance des fournisseurs à tenir leurs inventaires de pneus d’hiver au minimum nous force à être plus prévoyants en période de précommande, ce qui a comme conséquence fâcheuse de créer des surplus d’inventaires en décembre. Troisièmement, la variation du dollar canadien influe grandement le prix des produits, en particulier les produits asiatiques. On en a vu une conséquence en 2013, avec d’importantes chutes de prix qui nous ont forcés à vendre des pneus avec peu ou pas du tout de profit.


Bref, il est très plaisant de toujours avoir le bon pneu en inventaire pour être certain de ne pas perdre une vente, mais il ne faut pas oublier que d’importants coûts y sont reliés. Il est donc important d’y penser au moment d’établir les marges bénéficiaires. Trois éléments vous permettront de vous en sortir : de bonnes statistiques, choisir de bons fournisseurs qui vous supporteront et finalement l’élément le plus subtil, avoir du pif !

Par Francis Caron